Communication concernant les heures de fourches

Chers Parents,

Plusieurs d’entre vous s’inquiètent du nombre important d’heures de cours qui ne sont plus données à votre enfant ces derniers jours. Nous comprenons vos inquiétudes et nous en sommes très conscients. Loin de vous l’idée qu’il ne s’agit pas de notre principale préoccupation à l’heure actuelle mais il nous sera pratiquement très compliqué de pouvoir remplacer rapidement tous les enseignants concernés.

Pour les remplacements nous rencontrons plusieurs problèmes :

1. D’un point de vue légal, nous pouvons remplacer un professeur lorsque son absence est de minimum 10 jours ouvrables consécutifs ;

2. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis plusieurs années, l’enseignement connaît une très forte pénurie d’enseignants intérimaires et le phénomène s’amplifie d’année en année. Les médias en parlent d’ailleurs régulièrement et la situation est actuellement très alarmante pour l’ensemble des établissements scolaires.

3. Les personnes intéressées par des intérims ne désirent plus effectuer des remplacements « de courtes » durées pour des raisons de lourdeurs administratives. De plus, certains intérimaires ont déjà un horaire partiel dans un autre établissement qui n’est pas forcément concordant avec le nôtre.

4. Enfin, depuis la mise en place de la « réforme des titres et fonctions » en septembre 2016, le phénomène de pénurie s’est fortement accentué car un nombre important de personnes n’ont plus accès à la profession (faute de titres).

Aujourd’hui, notre établissement ne fait pas exception et nous sommes face à cette triste réalité. Comme nos collègues des autres établissements, nous interpellons régulièrement les autorités compétentes mais nous n’avons hélas toujours pas de réponses sérieuses et concrètes face à ce problème. A ce jour, nous recherchons toujours activement des solutions à ces problèmes.

 

Nous vous prions de croire, chers Parents , en l’expression de nos sentiments dévoués.